Bilderberg 2011 : une édition historique.

Bilderberg 2011 sous haute sécurité

Bilderberg 2011 sous haute sécurité

Du jeudi 9 juin au dimanche 12 juin dernier, la conférence annuelle Bilderberg de 2011 se déroulait à St-Moritz en Suisse. Cette édition peut être qualifiée d’historique. Des politiciens suisses et italiens sont venus protester contre cette conférence et ont donné leur appui aux centaines de manifestants anti-Bilderberg qui étaient sur place. Aussi, les médias traditionnels ont accordé davantage d’attention à cette réunion plus tellement secrète, les médias suisses en particlulier.

Cette édition du Bilderberg ne s’est pas déroulée comme celles des années auparavant.

Dans un premier temps, Mario Borghezio (membre élu du parlement européen) s’est vu refuser l’entrée à la conférence samedi puis il s’est fait expulser des lieux. Mr. Borghezio s’est exprimé ainsi à l’agence de presse italienne Ansa : "la sécurité de la réunion nous a traités avec brutalité. J’ai le nez en sang. J’ai l’intention de porter plainte auprès des autorités suisses."

Le parlementaire italien s’était présenté à l’entrée principale de l’hotel Suvretta avec sa carte de membre du parlement européen et avait demander à avoir accès à la conférence. Il s’est ensuite fait chasser.

Suite à cet incident, le parlement italien à Rome a demandé des explications quant à cette expulsion de Mr. Borghezio.

Dominique Baettig

Dominique Baettig

Dans un deuxième temps, Dominique Baettig, Lukas Reimann et d’autres membres élus du parlement suisse ont protesté ouvertement sur place contre la tenue de la conférence Bilderberg en Suisse. Ces derniers sont aussi venu en aide aux manifestants ainsi qu’à la presse indépendante qui couvre l’évènement à St-Moritz à l’aide d’une lettre adressée à la sécurité privée du Bilderberg 2011. Dominique Baettig a aussi demandé l’arrestation immédiate de Henry Kissinger pour crime contre l’humanité.

Voici une vidéo du discours de Baettig lors de la journée de vendredi. Le début de son discours est en français.

Les manifestants anti-Bilderberg sur place ont fait sentir leur présence tout le long du weekend. Samedi, certains Bilderbergers qui avaient fait une marche en plein air se sont fait huer et insulter par les manifestants à leur retour à l’Hotel Suvretta, le lieu de la conférence. Parmi ceux qui ont passé un mauvais quart d’heure, se trouvaient Eric Schmidt (ancien pdg Google) et Franco Bernabè (Rothschild Europe).

La conférence Bilderberg 2011 est probablement celle qui a attiré le plus d’attention médiatique depuis le début de son existence. Ci-bas, une liste de liens vers des articles, reportages ou vidéos au sujet du Bilderberg 2011.

Vous pouvez consulter la liste des participants officiels à la conférence de 2011 publié par plusieurs médias européens comme ceux-ci :

Le communiqué officiel de Bilderberg 2011 disponible sur RTBF.be

La Tribune de Genève a aussi publié la liste.

Rue 89 publie également la liste.

Vidéos

Discours de Dominique Baettig contre le groupe Bilderberg.

Toute la couverture vidéo de Infowars.com

Articles

Recherche Google News pour tous les articles concernant le Bilderberg 2011

L’édition 2011 de la conférence Bilderberg doit être marquée d’une pierre blanche. Jamais il n’y a eu autant de manifestants (entre 150 et 300) présents et jamais encore des politiciens élus avaient manifesté ouvertement sur place leur désaccord avec la tenue de cette réunion du gratin de l’élite mondialiste. La Suisse (ses politiciens et les manifestants) a donné une leçon d’intégrité et de conscience au reste du monde et surtout, aux membres du groupe Bilderberg.

LE DÉCODEUR : une nouvelle webémission d’information citoyenne

Dans un monde où l’information est manifestement contrôlée par quelques empires médiatiques (qui, étrangement, semblent tous agir de concert), une webémission citoyenne d’information non contrôlée s’imposait pour faire contre-poids à cette aberration. Certes, le journalisme citoyen n’a peut-être pas les moyens financiers ni la force d’influence pour rivaliser avec les médias de masse, mais ce dernier a l’avantage d’être véritablement libre et indépendant. Si le journaliste citoyen exécute son mandat d’information publique de façon véritablement honnête, il bénéficie aussi maintenant du luxe rare de le faire librement et, qui sait, peut-être sera-t-il entendu
La webémission LE DÉCODEUR désire s’inscrire dans le giron du journalisme citoyen honnête et libre.
LE DÉCODEUR se donne le mandat de montrer les mécanismes de propagande derrière les discours sociaux contemporains. La webémission sera diffusé sur la chaîne YouTube Les Derniers Humains.

ÉMISSION #001 : La gouvernance mondiale

Depuis deux ans, l’idée d’une gouvernance mondiale est de plus en plus diffusée dans les médias de masse. Le Décodeur a scruté les médias de masse pour voir ce qu’il en est exactement.

Cette webémission est une introduction sur le concept de gouvernement mondial et est la première d’une série consacrée à l’idée d’un nouvel ordre mondial en action.

Le journaliste citoyen, Eric Granger, vous présente humblement les enjeux liés à la gouvernance mondiale.

Dans cette première mouture vous pouvez voir que :

Nicolas Sarkozy (Prés. de la France) et Gordon Brown (PM britannique), entre autres, annoncent ouvertement dans leurs discours la venue du nouvel ordre mondial.

Le Québec joue également dans les rangs du nouvel ordre mondial à travers l’influente Power Corporation et la très puissante famille Desmarais. La Conférence de Montréal ou Forum économique des Amériques (organisé par les Desmarais eux-mêmes) en est une preuve solide.

Des individus comme Al Gore, Henri Kissinger et le président états-uniens Barack Obama promouvoient ouvertement la gouvernance mondiale pour créer un nouvel ordre international.

Bonne webémission!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 78 autres abonnés

%d bloggers like this: